Votre panier est vide  Votre compte

Affaire de fausses factures portant sur plus d’un milliard de FCFA: Complicité entre Alhassane Alkaly et le Ministre des Finances de la transition, Ba

  • Par biacorp
  • Le Dim 03 Juil 2011
  • Commentaires (0)

Par Nobert

alkaly et annou   Très attendu par les Nigériens, l’assainissement commence enfin à prendre forme. Le signal a été donné avec le mandat d’arrêt international délivré à l’encontre de Moussa Dan Foulani, l’ami de l’ex Président de la République, Mamadou Tandja. Puis le mercredi 22 juin dernier, le Conseil des Ministres de donner un coup d’accélérateur à la moralisation.

Pour l’heure, trois hauts fonctionnaires du Ministère de l’Economie et des Finances sont dans la ligne de mire et susceptibles d’être les premières victimes de la 7ème République. Il s’agit de Monsieur Amadou Ganda Hamidou, Directeur Général du Budget, de Monsieur Moumouni Mounkaïla, Payeur Général, Monsieur Bassirou Adamou, Contrôleur Financier du Ministère des Finances. Ces trois personnes ont été suspendues de leurs fonctions par le gouvernement. De quoi s’agit-il exactement. Selon le Ministre de la Justice, Porte-parole du gouvernement, Marou Amadou faisant la narration du Conseil des Ministres du mercredi 22 juin 2011, les trois fonctionnaires limogés sont impliqués dans une affaire de règlement de fausses factures.

Et toujours Marou Amadou d’ajouter que des procédures disciplinaires seraient engagées contre tous les agents qui seraient impliqués dans ce dossier, et des poursuites judiciaires engagées contre toutes les personnes concernées par cette affaire. La somme, objet de fraude, s’élève à 1 523 000 000 FCFA. L’alpha et l’oméga de cette affaire s’appelle Alhassane Alkaly. Et, les Nigériens le découvriront à travers les colonnes de la presse écrite. En effet, le 15 mars 2011, alors que le Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS Tarayya), et les autres forces démocratiques célébraient leur victoire au sortir du second tour des présidentielles du 12 mars 2011, le sieur Alhassane Alkaly ordonnait dans une correspondance au Ministre de l’Economie et des Finances, Badamassi Annou la prise en charge des marchés exécutés en 2008 d’un montant total de 1 857 179 750 FCFA.

Voilà donc le Ministre Badamassi Annou au milieu d’une sale affaire, lui le candidat du Niger à la prési- dence de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, lui l’initiateur du budget de 1000 milliards de CFA. Selon certaines sources, le règlement de ces factures de 2008 aurait été bloqué par le prédécesseur du Ministre Annou, à savoir Lamine Zeine parce que les marchés concernés présenteraient d’énormes irrégularités. Ce ne serait pas la seule affaire à l’actif des deux hommes. On parle de la sortie de plusieurs milliards de FCFA du trésor public dans des conditions irrégulières. Tenez ! Cette autre affaire relative au marché de la peinture de la Présidence de la République.

Ce serait le proche parent d’un haut responsable de la transition qui aurait déniché le marché pour sous-traiter avec un opérateur économique. Le travail mal exécuté coûterait la bagatelle somme de plus d’un milliard de FCFA. Comme on le voit, plus les jours passent, plus les Nigériens découvrent une autre face de la transition, qu’à côté de la restauration de la démocratie, un groupe de responsables s’est livré à une véritable prédation des finances publiques, pendant seulement 12 mois de gestion du pays.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.