Votre panier est vide  Votre compte

ASSAINISSEMENT DES FINANCES PUBLIQUES:FOUKORI ET SES COMPLICES EN PRISON...

  • Par biacorp
  • Le Jeu 23 Sept 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par M.Habou (L’ACTUALITE N° 58 DU 22 SEPTEMBRE 2010)

 Liste des détenus

Foukori Ibrahim, ancien DG de la NIGELEC ( à la prison de Kollo)

Maman Sani, ancien directeur régional de Maradi ( à la prison de Kollo)

Liman Danmadadi, agent de la NIGELEC ( à la prison de Kollo)

- Moumouni Tallé, DG ETS Tallé ( à la prison de say)

-Aziz Mayaki, gendre de Foukori ( à la prison de say)

- Sarki Salé Foukori, fils de Foukori ( à la prison de say).

La traque des délinquants financiers engagés par la commission de moralisation ne finit pas de donner des résultats probants. Depuis son installation, la commission de lutte contre la délinquance économique, financière et fiscale, pour la promotion de la bonne gouvernance s’est attelée à mettre l’Etat dans ses droits en s’attaquant aux dossiers de détournement de deniers publics.

C’est ainsi que l’ex administrateur délégué de la société nigérienne d’électricité (Nigelec), Ibrahim Foukori, un de ses fils, son gendre et trois autres personnes (voir liste ci-dessous) ont été interpellés par la police judiciaire, la semaine dernière, avant d’être traduits devant le tribunal de grande instance hors classe de Niamey, le lundi dernier. Ces personnes sont soupçonnées de népotisme, détournement de deniers publics, trafic d’influence, faux et usage de faux, collusion, manoeuvres frauduleuses dans l'accès aux marchés publics, abus de biens so- ciaux, abus de confiance par salarié, et affairisme dans la gestion de l’entreprise, ils séjournent depuis trois jours en prison.

Foukori et deux agents de la Nigelec sont à la prison de Kollo. Bien avant cette interpellation, les conclusions d’un rapport d’enquête administrative diligentée par l’inspection générale de l’Etat ont mis en cause Foukori dans une affaire de malversations. L’enquête administrative avait décelé un trou de 31 milliards à la suite de sa gestion. Ses proches sont également impliqués dans le scandale car ils détenaient une exclusivité de beaucoup de marchés. On se rappelle que quelques jours auparavant, l’ancien secrétaire général de la société d’électricité avait fait des révélations sur ce qu’a été la gestion de la boite par le président de la section MNSDNassara de Diffa.

Avec cette arrestation, c’est la preuve que même les grosses pointures de l’ancien régime peuvent tomber dans les filets de la commission de moralisation. En attendant que d’autres dossiers qui avaient défrayé la chronique entre 2000 et 2009 ne soient déballés, l’on constate aisément que la commission de Mossi a commencé à toucher du doigts ceux que l’on pensait intouchables.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.