Votre panier est vide  Votre compte

ENRICHISSEMENT ILLICITE : Une vingtaine de cadres de la douane dans le collimateur de la justice

  • Par biacorp
  • Le Sam 10 Sept 2011
  • Commentaires (0)

Par Hima

  L’instruction judiciaire ouverte pour enrichissement illicite au niveau des cadres de la douane vient déjà d’enregistrer sa première victime. Le Colonel des douanes Edouard Assogba est, depuis la semaine dernière, incarcéré à la prison civile de Kollo. Les mesures d’investigations se poursuivent et des sources proches des milieux de la douane, on n’indique que c’est globalement une vingtaine de responsables de la douane qui sont pour l’instant concernés.

La douane est dans le collimateur de la justice. Les dénonciations répétées au sujet de l’enrichissement exagéré de plusieurs cadres de la douane ont fini par mettre la puce à l’oreille de l’appareil judiciaire qui a ouvert les informations sur les responsables de l’administration de la douane. C’est précisément à partir du Colonel Edouard Assogba, chef de bureau des douanes de Zinder que le scandale est parti. L’affaire a été déclenchée à la suite d’un incident au niveau d’une agence de l’Ecobank.

Un agent de cette institution financière qui gérait les comptes du colonel Edouard Assogba a obtenu son autorisation pour opérer une ponction de 57 millions de francs CFA que l’agent de l’Ecobank a avancé à un opérateur économique qui a sollicité une ligne de crédit pour des affaires. L’affaire va faire des vagues puisque le client de l’Ecobank Edouard Assogba a demandé l’annulation de l’opération et la situation va se corser au sein de l’agence de l’Ecobank. Soupçonné de pratiques frauduleuses, l’agent de l’Ecobank est interpellé à la PJ. Il refuse de tomber seul et il va mouiller le colonel Edouard Assogba en faisant des révélations sur ses comptes au niveau de l’Ecobank.

Des investigations menées sur cette affaire vont révéler l’existence de 2 comptes bancaires fortement garnis. Un compte ouvert au nom de sa fille âgée de 8 ans qui serait crédité de plusieurs centaines de millions de francs CFA et à son nom un autre compte sera identifié crédité d’un montant de plus d’un milliard de francs CFA. Ces flux financiers importants n’ont jamais été signalés au centre d’informations financières conformément aux dispositions légales. Interpellé dans un premier temps à la PJ, l’officier de la douane ne parvient pas à fournir des justifications solides sur l’origine de sa fortune immense, il parlera de biens familiers, d’héritage et rien de très convainquant. Depuis la semaine dernière, il croupit à la prison civile de Kollo.

Les investigations se poursuivent concernant d’autres responsables de la douane. A ce sujet, un autre dossier est déjà en instruction concernant le colonel des douanes John, chef de bureau des douanes de Gaya. L’ancienne Directrice Générale des douanes Zeinabou Yabo pourrait aussi être concernée par ces investigations. Des sources proches de la douane, on indique qu’elle a déjà fait plusieurs passages à la Police Judiciaire (PJ) pour interrogatoire. Sans qu’on ne sache très précisément s’il s’agit des enquêtes sur l’enrichissement illicite ou sur un autre dossier un peu plus récent, l’affaire de fraude dans le concours des recrutements des agents de la douane.

Ces investigations dans les milieux de la douane ne seront pas une mince affaire. Mais ce qui est sûr, si elles sont conduites rigoureusement, elles vont déranger beaucoup de cadres de la douane et le colonel des douanes Edouard Assogba ne sera pas la seule victime de ces opérations d’enquêtes judiciaires sur l’enrichissement illicite.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.