Votre panier est vide  Votre compte

HAIDARA FILE DU MAUVAIS COTON

  • Par biacorp
  • Le Jeu 30 Juin 2011
  • Commentaires (0)
Par le visionnaire Il est en déroute totale, le sieur Cheick Ben Haidara, lui le puissant Directeur Général de Moov Niger. Il se croyait tout permis. Il voulait régenter un autre monde dans la boite qu’il dirige en l’occurrence Moov Niger. Il pouvait se la couler douce et même tranquille s’il n’avait pas franchi le rubicon ou encore le seuil du tolérable. Se Mettre en furie contre n’importe quel employé de Moov qui ne serait pas en odeur de sainteté avec lui et l’en chasse (à travers des procédures de licenciement expéditive), voila le petit jeu auquel se livrait Haidara. Dans sa folie aveugle personne n’échappe à ses foudres. Ainsi après avoir mis à la porte une femme en grossesse avancé de 7 mois (qui a d’ailleurs accouché un bébé prématuré) il a encore mit à la porte une autre dame dont le seul pêché est le refus d’une rétrogradation et d’une affectation arbitraire.
Alertés du comportement princier du Dg de Moov Niger plusieurs journaux de la place l’ont épinglé, pardon j’allais dire remis à sa place. Notre bonhomme est de Nationalité Ivoiro Burkinabé Malienne nous a-t-on dit. Qu’il se ravise alors pendant qu’il est encore temps. Il ne peut prétendre faire de manière impuni, ce qu’il n’aurait jamais tenté en CI qu’il se mettre à virer. Ainsi qu’il aime le dire chaque fois qu’il a quelqu’un dans son viseur) des employés sous de fallacieux prétextes et continuer à se la couler douce. Cette histoire ou même des histoires dans ce genre est révolue pour ainsi dire. C’est fini Haidara. Tu ne pourras plus sévir plus longtemps. Ton manège, il faut que tu t’en rendes comptes est….terminé. Cette fois ci, c’est du roc. Plus personne n’accepterait tes violences à l’emporte pièce. Nous allons nous dresser tel un mur contre ton train d’injustice et tes contre vérité, nous avons appris que fidèle à tes qualités de voltigeur, tu as aussi convoqué les responsables des journaux devant le conseil de Presse de l’ONC sous prétexte que ces derniers n’ont pas respecté les règles d’éthique et de déontologie. Combien de fois les journalistes se sont – il rendu à la direction générale de Moov afin d’avoir des explications sur ladite affaire de licenciement, mais personne n’a daigné se prononcer. La hache de guerre est déterrée. Et donc à la guerre comme à la guerre. Nous ne baisserons pas les armes. Haidara a mis son doigt au feu. Pour avoir mis dans le verre la goute d’eau supplémentaire, il ne sait pas qu’il vient de cogner sa tête contre un mur. Nous ne cesserons de fustiger et de dénoncer les travers de quelque responsable que se soit surtout à l’endroit de nos frères Nigériens. Donc que Haidara se le dise une bonne fois de toute, il peut toujours hurler, notre caravane (celle de la vérité s’entend) passera. Au niveau du Visionnaire, il ne s’agit nullement de discréditer ou de jeter l’anathème sur qui que ça soit. Nous dénonçons des faits qui dépassent l’entendement humain. Nous avons décidé d’engager ce combat pour que plus jamais des individus sans scrupule viennent dans notre pays imposer leurs vues. C’est un combat de tout les nigériens et nigériennes travaillant dans ces sociétés et entreprises étrangères pour qu’isl ne soit pas frappé par des mesures injustes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×