Votre panier est vide  Votre compte

Ibrahim Hamidou prébendier et lâche !

  • Par biacorp
  • Le Ven 09 Avr 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par Ali Soumana (Le Courrier N° 99 DU 08 AVRIL 2010)

Journaliste devenu « homme d’affaires » dans de sombres affaires de permis miniers puis tazartchiste zélé pour défendre son « atchéké » Ibrahim Hamidou de connivence avec Hadia Toulaye dit Papa, le fils du président déchu Tandja Mamadou, a quitté le Niger sentant la grande bourrasque arriver. Cela fait deux semaines qu’on ne cesse de nous annoncer son retour mais rien. On se souvient encore, lorsque la refondation battait son plein, des « hauts faits » du journaliste tazarciste Ibrahim Hamidou dit Tcémogo, toujours prompt à investir les plateaux des télévision et les studios des radios pour narguer et insulter les honnêtes citoyens. Aujourd’hui que Tandja est tombé et le Tazarcé est définitivement enterré, les opportunités ont aussi disparu cependant que la roue continue de tourner ; il n’y a plus de choix à faire pour certains tazerchistes comme Ibrahim Hamidou que de prendre la poudre d’escam- pette.

C’était une erreur grossière pour Tchémogo et ses camarades que c’était gagné d’avance en rêvant que le Niger et son peuple étaient dans leurs poches. Aujourd’hui en disgrâce, ils ne savent plus a quel saint se vouer. Pire, certains n’ont même pas le courage de répondre à la convocation de la police ; preuve d’une lâcheté sans pareille en manquant de courage pour rester faire le combat contre ceux qui ont renversé leur marmite et remis les nigériens dans leurs droits. . Tout le monde le sait maintenant. Certains soldats de la refondation et courtisans de Tandja, manquent de courage. Leur seule force réside dans le fait de prendre des commissions sur les permis miniers leur seul fort, de draguer les jeunes filles et de jouer au jack pot.

 
Sinon comment comprendre que des gens qui ont empoché plus d’un milliard avec un régime ne soient pas capables de prendre sa défense. Ce qui prouve, si besoin est que la 6eme République était une République construite pour les prébendiers et opportunistes politiques sans courage. Fuir le pays, un baluchon en main pour d’autres horizons n’est rien d’autre qu’une preuve indéniable de lâcheté.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×