Votre panier est vide  Votre compte

L’affaire du bitumage de la route Say-Tapoa pour un montant de 13 milliards de Francs CFA

  • Par biacorp
  • Le Jeu 15 Avr 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par Hama Ibrahim (Le FLIC N° 184 du mardi 13 Avril 2010)

La caractéristique commune aux 5e et 6e Républiques du Président Tandja Mamadou est bien sûr la CORRUPTION, qui, nous l’avions répété maintes fois dans ces co- lonnes, a infesté des pans entiers de l’administration nigérienne. Ainsi de la base au sommet, tout le monde se laisse sucrer. C’est du donnant - donnant nous dira-t-on ! Car il suffit que vous demandiez en tant que simple demandeur d’emploi qu’on vous rende service pour l’établissement d’une pièce d’état civil, qu’en contrepartie votre interlocuteur vous demande de lui graisser la patte. Ce phénomène a atteint des proportions inquiétantes à telle enseigne que la plupart des Ministres du régime déchu se laissaient…sucrer avant d’apposer leur signature sur les gros contrats publics. Ce fut à l’exemple du contrat de bitumage de la route Say- Tapoa lequel fut attribué à une société Burkinabé dans des conditions jugées ténébreuses.

Aujourd’hui les nigériens veulent savoir pourquoi nos entreprises privées nationales furent écartées au profit de cette société Burkinabé alors même que les offres de celles- ci étaient les «moinsdisants ». Au cours de nos enquêtes, nous avions découvert que certains responsables du Ministère de l’Equipement et pas des moindres, s’étaient fait graisser la patte. Près de 700 millions de f rancs CFA auraient, semble-t-il, été distribués par ladite société aux différents responsables de ce ministère pour être choisie comme principale bénéficiaire du contrat de bitumage de la route Say-Tapoa pour un montant de 13 milliards de francs CFA.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.