Votre panier est vide  Votre compte

Ladan Tchiana entre le marteau et l’enclume

  • Par biacorp
  • Le Lun 14 Déc 2015
  • Commentaires (0)

TchanamicpartinouveauDepuis l’entretien qu’il a accordé à la télévision Ténéré, Omar Hamidou Tchiana dit Ladan intrigue plus que jamais la presse. Cela est d’autant surprenant qu’il s’agit du soutien et de sa relation avec le président Issoufou qu’il considère comme son ami personnel.

En effet, à propos de l’opportunité du soutien au président Issoufou dès le premier par les partis de la majorité MRN, le président d’Amen-Amin estime qu’il faudrait attendre qu’ Issoufou décline d’abord son programme. Et Ladan  reproche même aux autres leaders de la MRN leur soutien hâtif au président sortant dès le premier tour.

Et ses visites à Hama Amadou et ses anciens compagnons lumanais fait couler beaucoup d’encre et de salive. Même si sur Ténéré, il n’a pas manqué de fustiger le leadership de Hama Amadou notamment la manière « cavalière » qu’il avait géré l’alliance avec Issoufou. Landan qui a affirmé clairement d’être un camarade de Hama plutôt que « son petit », a rappelé sa recette de leadership à l’endroit de Hama lorsqu’il a demandé à ce dernier de démissionner de son poste de président du parlement avant les autres cadres de Lumana de leurs postes respectifs.

Mais malgré cette mise au point du ministre d’Etat et allié stratégique du président Issoufou, ses propos laissent entrevoir un réel malaise dans ses relations avec la majorité au pouvoir. Ladan non seulement a été très piquant contre le soutien dès le premier tour de la prochaine présidentielle à Issoufou mais aussi il a eu le culot de critiquer la gouvernance du régime en dépit du sacro-saint principe de solidarité gouvernementale.

En dénonçant par ailleurs le fait que les députés dont les immunités parlementaires ont été levées sans être inquiétés, certains analystes ont vite fait de déceler le fond de la pensée de Ladan. Selon certaines indiscrétions, Ladan Tchiana vit mal et même très mal le traitement de faveur fait au parti Jamahiriya d’Albadé. En effet, il y a comme qui dirait un problème d’ego de la part du jeune leader qui ne comprend pas les douceurs faites à Albadé au détriment des autres alliés.

Pour le moment, l’opinion attend de savoir si Ladan Tchiana voudrait monter les enchères dans l’espoir de mesurer son réel poids politique ou bien s’il envisagerait un retour à la case Lumana. D’aucuns commencent à chuchoter à son encontre dejà « à force de vouloir trop gagner, on perd tout ».

Niger 7ème République niamey politique ksim's Actu Ladan Hamidou Tchiana

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.