Votre panier est vide  Votre compte

Le Chef de l'Etat reçoit le ministre tchadien de l'Environnement et des Ressources Halieutiques

  • Par biacorp
  • Le Mar 31 Août 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par Le Sahel du 30 Aout 2010

  

 

  Le Président du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie, Chef de l'Etat, Chef du gouvernement, le Général de Corps d'Armée Djibo Salou a reçu, vendredi dernier en audience, M. Hassan Terap, ministre tchadien de l'Environnement et des Ressources Halieutiques. C'était en présence de notre ministre de l'Eau, de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification, le Général de Brigade Abdou Kaza.

A sa sortie d'audience, M. Terap a déclaré  que, leur entretien a porté sur la situation du lac Tchad, patrimoine commun à nos deux pays qui se trouve être dangereusement menacé de disparition selon les prévisions climatiques de la Nasa et d'autres études concordantes. «Si le niveau des eaux continue à baisser le lac Tchad risquerait de disparaître d'ici une vingtaine d'années et, face à cette menace annoncée, il a été décidé de la tenue prochaine à N'Djaména d'un forum mondial du développement durable les 29, 30 et 31 octobre 2010», a ajouté M. Hassan Terap.

Nous avons a-t-il affirmé, échangé avec le Président du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie, Chef de l'Etat, étant donné que le Niger est membre de la commission du Bassin du Lac Tchad qui est alimenté par trois affluents à savoir le chari et le Logone au Tchad et la Komadougou Yobé au Niger. « Ces dernières années, eu égard aux effets pervers dus aux changements climatiques, déjà la Komadougou yobé qui apporte à hauteur de 3% en ressources en eau, n'a rien apporté ces dernières années, donc ensemble avec le Président nigérien,  nous allons essayer de porter cette importante question pour qu'elle soit une préoccupation internationale, a-t-il indiqué.

Selon M. Hassan Terap  les Chefs d'Etat des pays membres de la CBLT ont lancé  des appels au niveau de la communauté internationale pour apporter leur concours à la sauvegarde du Lac Tchad, c'est un problème commun à tous les Etats membres de la CBLT. Mais comment sauver le Lac Tchad ? Ensemble, nous allons encore une fois trouver les moyens à travers ce forum qui aura des segments scientifiques avec d'éminentes personnalités du monde scientifique, des experts de renom et de profits divers, de divers horizons qui vont s'y pencher. Les conclusions de ces experts seront soumises à la bienveillante attention des Chefs d'Etat et des partenaires afin qu'ensemble nous trouvions des solutions pour sauvegarder le lac Tchad, a conclu le ministre tchadien de l'Environnement et des Ressources Halieutiques.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.