Votre panier est vide  Votre compte

LES DOSSIERS SECRETS DE LA 6ème REPUBLIQUE...

  • Par biacorp
  • Le Jeu 25 Mars 2010
  • Commentaires (0)

LES DOSSIERS SECRETS DE LA 6ème REPUBLIQUE...

Écrit par Diallo Mahamadou. A (sahel horizon N°190 du 21 mai 2009)

Dans le cahier de charge du CSRD figure en bonne place l’assainissement de la vie publique. Le premier concerné par les investigations des services de la junte militaire c’est d’abord Tandja Mamadou et ses proches. De source bien informée ces dossiers relevant des domaines suivantes :

 
Dans le domaine des Mines et de l’Energie :
 
Une grande opacité a entouré l’octroi des permis miniers ; bien qu’ils aient été distribués à la pelle : environ 150 contrats signés en deux (2) ans ! Personne, en dehors d’un cercle restreint ne sait comment ni selon quels critères ces permis avaient été distribués à des sociétés minières sur lesquelles on ne sait que très peu de choses. Si quelques milliards sont effectivement passés dans la caisse de l’Etat, il n’en demeure pas moins vrai qu’au passage des intermédiaires taillés sur mesure comme Hadjatoulaye Tandja ou d’autres fonctionnaires des Ministères des mines et de l’intérieur avaient empoché des sommes faramineuses. Certains parlent même de blanchiment en ce qui concerne les permis miniers. Quand à l’or de Samira la piste des enquêteurs s’oriente également vers Tandja, Moussa Dan Foulani et la «reine – mère»..

Les services de renseignement de la Présidence :

 
On parle ici d’affaires scabreuses. Des dossiers ultra -secrets seront bientôt clarifiés. On en serait plus sur les conditions obscures dans lesquelles des militaires avaient disparu parmi lesquels on peut citer par exemple les noms de l’adjudant Chef Tchambou, Daouda Nouhou etc. Sous le couvert de l’insécurité urbaine on sait aussi que des bombes ont explosé et ont emporté par exemple notre confrère Jano de la Radio R&M. Qui sont donc ces poseurs de bombe ?.
 
L’Affaire des classes préfabriquées.
 
Cette idée de Lawan Gaya vendue au régime du général Baré a été récupérée et reproduite sous une forme mercantile et mafieuse par les partisans de la refondation de Tandja Mamadou. Un marché de 7 milliards 79 millions. 516 250 CFA a été conclu avec une obscure société chinoise et dans des conditions opaques.
 
L’Affaire du marché des munitions de l’Armée.
 
Des centaines de millions de nos francs ont été empochés par un opérateur économique de la place qui ne sait rien de la chose militaire, des armes ou des munitions. Il parait qu’il n’a d’ailleurs pas fourni la moindre cartouche. Par ailleurs il se raconte que c’est le Directeur de Cabinet Mamane Bachir lui-même qui se substitue au ministre des finances pour signer des ordres de payement.
 
L’Affaire du financement des mercenaires intellectuels pour l’assise du referendum et de la Constitution de la 6° République.
 
Pour asseoir l’idée du coup d’Etat constitutionnelle, il a fallu au régime de Tandja un grand matraquage intellectuel. Si Les journalistes importés des pays voisins n’ont pas fait le travail comme les tazarchistes l’auraient voulu, il en est autrement pour les juristes mercenaires. Les chiffres de leur émargement ont été publiés par un de nos confrères. Ils sont éloquents et irréfutables. Chaque intervention radio télévisée de nos «illustres juristes» était payée rubis sur ongle, à pas moins de quatre millions de nos francs. Alors à combien de francs ont été payés les deux enseignants chercheurs Dagra Mamadou le tripatouilleur et son acolyte Dodo Boukari qui ont rédigé la constitution de la 6° République sous la dictée d’un semi lettré ?
 
Du programme Spécial du Président de la République ou les fonds PPTE à des fins de propagande politique.
 
Les fonds PPTE devraient servir au financement des activés sociales du développement comme c’est le cas dans d’autres pays dont la situation est semblable à celle de notre pays. Mais au Niger ces fonds sont perçus selon la propagande officielle comme l’argent personnel de l’ancien Président Mamadou tandja. Les marchés octroyés dans le cadre de ce programme dit Spécial du Président l’ont été selon le critère de proximité avec le «Grand Chef» c’est-à-dire parents, amis et connaissances. Des milliards de nos francs sont sortis du Trésor National au titre du Programme Spécial. La direction prise par ce pactole est plus que douteuse. C’est ce qui explique que des organisations de la société civile revendiquent un audit du Programme Spécial.
 
Dans le domaine des transports une gigantesque société a été créée sur les cendres de la - SNTN.
 
dans la perspective de l’exploitation minière dans le Nord du pays. Les camions de transport ont été repartis selon un quota bien précis réparti entre des proches de l’ancien président Mamadou Tandja. 0La liste des dossiers du régime de la refondation est loin d’être exhaustive. Ils seront traités avec la diligence nécessaire pour que renaisse à jamais l’espoir de lendemain meilleur.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.