Votre panier est vide  Votre compte

MAHAMADOU ISSOUFOU ET HAMA AMADOU, LES CIBLES DÉSIGNÉES

  • Par biacorp
  • Le Ven 17 Sept 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par S.A (Le Démocrate du Mardi 14 Septembre 2010)

  S’il y a des hommes politiques qui font l’objet d’attaques directes, ce sont bel et bien ces deux leaders charismatiques. Considérés comme des hommes qui marqueront les futures élections à venir, ils sont ceux qu’il faut à tous les coups discréditer. Pour le premier qui depuis 1999 qu’il est à l’opposition, n’a pas eu gérer les affaires publiques. Cela n’empêche pour le salir on évoque le trop perçu qu’il a reçu comme tous les autres parlementaires. Ensuite on ressert cette scabreuse affaire de blanchiment d’argent que le régime de Mamadou Tandja avait créé de toutes pièces pour vouloir l’éloigner du pays. Tout comme Hama Amadou on lancera un mandat d’arrêt international contre lui. On sait comment cela s’est terminé. Il est revenu au pays et s’est présenté devant le juge, ridiculisant ainsi le pouvoir du Tazartché…

Aujourd’hui encore pour lui nuire on publie une liste de numéros de comptes qu’il détiendrait à l’extérieur et les mouvements de fonds. Seulement on ne précise pas dans quelle activité il exerce pour engranger de telles sommes d’argent. La volonté de nuire est donc claire et les commanditaires de cette opération de dénigrement sont connus quelque soit par ailleurs du bord qu’ils soient. En fait cette campagne vise un homme politique qui a réussi à sauvegarder l’unité de son parti et à le hisser au rang qu’il occupe aujourd’hui malgré la longue traversée du désert que représente l’opposition dans nos pays.

L’attachement des militants aux idéaux du parti, le travail de proximité à travers les villages, hameaux et villes du pays ont fait le reste. L’attrait qu’exerce ce parti sur des militants d’autres formations politiques qui ont choisi de le rejoindre n’est pas du tout apprécié. Et pourtant les nouvelles adhésions continuent. De grosses pointures d’autres partis avaient il y avait quelques semaines, choisi le parti rose. Et cela inquiète beaucoup ses adversaires. Le second, Hama Amadou fait peur parce que c’est un redoutable homme politique. Les épreuves que lui a fait vivre Mamadou Tandja n’a pas brisé son élan.

Bien qu’il ait perdu la présidence du MNSD Nassara par décision de justice, il a fait un bond en intégrant le Moden-Lumana dont il assure la présidence. Même si ce parti n’a pas jaugé ses forces, il faut dire que Hama Amadou jouit d’une certaine aura et il est redouté par ses amis d’hier avec lesquels il se partage les militants du MNSD d’hier, celui du congrès de Zinder et d’après la crise qui l’a secoué. Hama Amadou est aussi la cible de plusieurs attaques. Hier c’étaient les multiples comptes bancaires et les faramineuses sommes d’argent qu’il manipule et aujourd’hui on s’intéresse à la fortune de son fils. Comme quoi dans cette lutte, tous les coups sont permis.

Même les plus bas. Il y a enfin les rumeurs folles qui voudraient qu’il ait fui le pays pour ne pas répondre à la justice. Rien que des affabulations. Sur tout un autre chapitre les adversaires politiques que sont Mahamadou Issoufou et Hama Amadou sont accusés d’être à l’origine de tous les problèmes rencontrés au cours du recensement des nigériens vivant à l’étranger. Ils sont même accusés d’avoir commandité les opérations qui consisteraient à gonfler les listes et à ne recenser que les citoyens nigériens qui leurs sont favorables.

En réalité, l’aura qu’ils ont à l’extérieur auprès de nos compatriotes qui y vivent fait peur. Et pour cela, il faut inventer tout pour faire mal, dénigrer. La politique ne doit pas être l’art du mensonge. Ceux qui aspirent à diriger le pays doivent avoir une hauteur de vue et éviter tout ce qui peut créer des remous en vexant les autres.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.