Votre panier est vide  Votre compte

OBSERVATOIRE NIGÉRIEN INDÉPENDANT DES MÉDIAS POUR L’ETHIQUE ET LA DÉONTOLOGIE :DÉCISION N°002/ONIMED/2010

  • Par biacorp
  • Le Lun 06 Sept 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par Le President Illa Kane (ONIMED)

  

Suite à l’article intitulé «  Les ratés du congrès » paru dans le N°04 du 04 au 16 août 2010 du Bimensuel Nigérien d’Informations Economiques et Sociales « Le Capital », le Secrétaire à la communication du MNSD-NASSARA, Monsieur Tamboura Issoufou a, dans une correspondance datée du 19 août 2010, saisi l’Observatoire Nigérien Indépendant des Médias pour l’Ethique et la Déontologie (ONIMED) pour diffamation. Monsieur Tamboura Issoufou a estimé que Monsieur Diouga Hamani, Directeur de publication du journal « Le Capital » et auteur de l’article incriminé, a « délibérément menti avec l’intention préméditée de nuire à ma crédibilité c’est-à- dire de porter atteinte à mon honneur par diffamation».

 I- Les faits :

Dans l’article ci-dessus cité, Monsieur Diaouga Hamani a accusé Monsieur Tamboura Issoufou d’avoir savamment orchestré un complot contre les journalistes présents au dernier congrès du MNSD-NASSARAtenu à Tillabéry. Le Directeur de publication du journal « Le Capital » écrivait notamment ceci à propos du Secrétaire à la communication du MNSD-NASSARA : « Il est tristement célèbre dans ces genres d’actions. Fidèle à ses habitudes, il avait réussi coup malgré notre vigilance. On eût dire devant ses agissements et son attrait irréductible pour les billets, que, M. Tamboura détient à la place du cœur une grosse calculatrice top modèle. En effet, c’est sans scrupule qu’il prend de plus en plus du plaisir à détourner l’argent des journalistes à chaque fois que le moment lui est favorable. Sinon comment comprendre que sur 1 000. 000 de F CFA confiés à lui pour les médias, au nombre de 13 dont la majorité a séjourné pendant deux jours M Tamboura les fait émerger sur un montant de 10.000 par media et prend ensuite la fuite à pas de géant… ».

Dans sa correspondance adressée à l’ONIMED, Monsieur Tamboura a affirmé que le 6ème congrès duMNSD-NASSARA a été couvert par 55 medias dont 35 journaux. Au sujet des accusations du journal, il a déclaré ceci : « Contrairement aux allégations du Directeur de publication du journal «  Le capital » qui vociférait bruyamment à mon endroit pour des gratifications avant leurs libérations, comme si c’était un droit, dans une attitude qui n’honore pas notre presse nationale, le million de francs offert par le président du parti a totalement servi à gratifier tous les journalistes des 55 medias enregistrés, dont Monsieur Diaouga Hamani qui est venu sans être invité par le MNSD-NASSARA». M. Tamboura a poursuivi en disant : «D’ailleurs c’est un journaliste à la personne de Monsieur Souley Zabeirou, qui a été chargé de la répartition de cette somme selon la clé de répartition que j’ai établi. »  

II – Appréciations 

Après avoir jugé recevable la plainte du Secrétaire à la communication du MNSD-NASSARA, en ce sens qu’elle est conforme aux dispositions de l’article 12 de ses Statuts, l’ONIMED a entendu, à son siège, les deux protagonistes ainsi que Monsieur Souley Zabeirou, à qui M. Tamboura dit avoir confié la répartition de la somme de 1000.000FCFA aux médias présents à Tillabéry. A l’issue des auditions, l’ONIMED constate une divergence des points de vue entre le plaignant et le journaliste. Cependant, les informations données par Monsieur Tamboura Issoufou dans sa saisine ont été confirmées par Monsieur Souley Zabeirou qui a reconnu avoir distribué la somme à lui confiée et remis les pièces justificatives de l’état de paiement des journalistes aux responsables du MNSD-NASSARA.

L’ONIMED relève que le Directeur de publication du journal « Le Capital » n’a pas apporté les preuves de son information, violant ainsi l’article 3 du Code d’éthique et de déontologie des journalistes nigériens qui stipule que le journaliste doit « publier ou diffuser seulement des informations justes, vérifiables et équilibrées, c’est-à-dire sourcées et au cas contraire, les accompagner des réserves nécessaires ».

En conséquence, l’Observatoire Nigérien Indépendant des Médias pour l’Ethique et la Déontologie condamne le journal « Le Capital » et son Directeur de publication pour diffamation sur la personne de M. Tamboura Issoufou, Secrétaire à la communication du MNSD-NASSARA.

En tout état de cause, l’ONIMED rappelle au Directeur de publication du journal « Le Capital » que les gratifications servies aux journalistes lors des manifestations ne constituent nullement un droit dont ces derniers peuvent se prévaloir.  
 
 

Fait à Niamey, le 1er septembre 2010 

                                                                                                         Le Président: Illa Kané

Ampliations :

Intéressés : 2 ; ONC : 1 ; Maison de la presse : 1 ; MCNT/C : 1 ; Médias : Tous

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×