Votre panier est vide  Votre compte

Point de presse du président de l'Observatoire National de la Communication (ONC) : huit journaux privés écopent de sanctions disciplinaires de la par

  • Par biacorp
  • Le Mer 13 Juil 2011
  • Commentaires (0)

Écrit par Seini Seydou Zakaria

  Le président de l'Observatoire National de la Communication (ONC), M. Abdourahmane Ousmane, a animé, samedi dernier, un point de presse relative à des mesures disciplinaires prises par l'Observatoire contre certains journaux de la place pour faute de non respect de la charte des journalistes professionnels du Niger. Au cours de ce point de presse, huit journaux ont été frappés par la sanction de mise en demeure et plusieurs autres mesures seront prises afin de garantir le respect de l'éthique et la déontologie du métier de presse au Niger.

Selon M. Abdourahmane Ousmane, c'est au cours de la dernière session ordinaire de l'Observatoire que la décision a été prise de sanctionner huit journaux suite à huit plaintes qu'il a reçu. Il s'agit chronologiquement de deux plaintes de M. Alhassane Alkali, l'une contre le journal ‘'Le Courrier'' et l'autre contre le ‘'Canard Déchaîné''. L'Observatoire a aussi reçu une plainte de M. Hama Amadou contre le bihebdomadaire ‘'L'Evènement'' ainsi que cinq autres plaintes du Directeur général de la compagnie de téléphonie mobile Moov-Niger contre les journaux ‘'Le Courrier'', ‘'L'Actualité'', ‘'Le Visionneur'', ‘'L'Expression'' et ‘'Le Soleil''. Enfin, une plainte du fondateur du journal le Pays du Burkina Faso pour plagiat contre le bimensuel, ‘'L'Enquêteur''.

 

Selon le président de l'ONC, conformément à la règlementation en vigueur, l'ONC a examiné les plaintes et les a jugé toutes recevables en vertu des dispositions de l'article 22 de l'ordonnance 2010/018 du 15 avril 2010 portant organisation, composition et attribution de l'ONC. Selon les mêmes dispositions, toutes les personnes qui ont saisies l'ONC ont la qualité à le faire. Auparavant, toutes ces plaintes ont été adressées au conseil de presse qui est un organe consultatif dont la mission est de contribuer à veiller au respect de l'éthique et de la déontologie par les journalistes professionnels. Après l'audition des responsables des huit journaux par le conseil, ce dernier a adressé un rapport à l'ONC. A l'issue de l'examen des cas, l'observatoire a remarqué qu'il y a eu des manquements à plusieurs points de la charte des journalistes professionnels du Niger.

Par conséquent, « l'ONC a décidé de prendre des sanctions disciplinaires aux organes de presse jugés coupables selon les dispositions de la charte », a indiqué le président de l'ONC. En définitive, tous ces organes ont écopé d'une mise en demeure avec publication dans leur prochaine parution de ladite mise en demeure. S'agissant du Canard déchaîné, le président de l'ONC a noté qu'il a violé les articles 2-3-4-10-11 de la charte à travers la publication d'un article titré: « Hassane Alkali, cet homme est dangereux », paru dans sa livraison N° 476 du 22 avril 2011. Quant au Courrier, c'est suite à deux plaintes, l'une formulée par Hassane Alkali et l'autre le DG Moov-Niger. Pour ce qui est du journal ‘'L'Evènement'', l'ONC a estimé qu'à travers la publication régulière d'un billet dénommé tantôt ‘'Appel à clarification'', tantôt ‘'Appel à démenti, certification et clarification'', le journal viole les points 10 et 11 de la charte, c'est pourquoi l'ONC le met en demeure afin d'arrêter de tel agissement contre le plaignant et contre toute autre personne.

L'ONC a également adressé des mises en demeure aux journaux ; ‘'L'Actualité'', ‘'Le Visionneur'', ‘'L'Expression'' et ‘'Le Soleil'', suite à quatre plaintes du DG Moov-Niger dans une affaire de licenciement d'un agent de cette compagnie. Les articles publiés violent les points 2-3-4-10 et 11 de la charte. Concernant le journal ‘'L'Enquêteur'', l'ONC a été saisi suite à un article publié dans ce journal qui traite de la place des premières dames en Afrique, intitulé : ‘'Premières Dames en Afrique : Egéries ou présidentes bis ?''. Il ressort en effet des constats établis que cet article, qui a été publié auparavant par le journal ‘'Le Pays'' du Burkina Faso, a été reproduit et publié in extenso par ‘'L'Enquêteur'', sous la signature de Soumana Maiga. Selon l'ONC, ceci constitue un cas de flagrant délit de plagiat, faute sanctionnée par le point 4 de la Charte. Par conséquent, l'observatoire lui a adressé une mise en demeure. Comme l'a précisé le président de l'ONC, en cas de non respect de la mise en demeure, des dispositions prévues par l'article 24 de l'ordonnance de la création de l'ONC, seront prises.

Elles sont relatives à l'avertissement écrit et l'amende. L'article 25 fixe le montant de l'amende pour un montante, l'article 24 prévoit une interdiction de parution de 1 à 3 mois ou supérieur à 3 mois, mais n'excédant pas 6 mois à un an. Enfin, une interdiction définitive de parution. Donc les sanctions ne sont pas graduelles, elles sont laissées à la discrétion de l'ONC. Aussi, le président a affirmé avoir constaté depuis quelques temps, une recrudescence des attaques gratuites sans fondement principalement dans les journaux contres les citoyens et les responsables des institutions de la République en particulier. « Ces attaques ne respectent pas les principes cardinaux du journalisme. Elles sont contraires à toutes les règles d'éthique et la déontologie du métier », a noté l'Observatoire.

Pour faire face à cette situation, l'observatoire a selon lui pris des mesures en instruisant le conseil de presse pour produire chaque semaine un rapport circonstancié sur le respect de l'éthique et la déontologie de l'ensemble des médias. Une fois transmis à l'ONC, il relèvera tous les manquements. Aussi le président de cette institution a indiqué que le respect de la déontologie sera désormais déterminant dans l'attribution du fonds d'aide à la presse. Toujours au cours de ce point de presse, l'ONC a annoncé sa décision de proroger quatre autorisations délivrées précédemment à des promoteurs de service de l'audio visuel qui n'ont pas commencé l'exploitation. Par ailleurs, il a annoncé très prochainement l'ouverture de dossier d'attribution du fonds d'aide à la presse au titre de 2010.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×