Votre panier est vide  Votre compte

Politique: La descente aux enfers du MNSD Nassara

  • Par biacorp
  • Le Sam 17 Avr 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par L'EVEIL PLUS N° 37 DU 14 AVRIL 2010

Hier, on chantait sur tous les toits que ce parti est le plus grand, le plus fort, le plus démocratique de tous les partis politiques présents sur l’échiquier politique du Niger. Aujourd’hui, on pleurniche à longueur de journée, à travers des déclarations laconiques pour réclamer la libération « immédiate et sans conditions » de Tandja Mamadou, et Albadé Abouba. Depuis le coup d’Etat du 18 février 2010, le Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD Nassara), les déclarations se succèdent et se ressemblent toutes, Et à chaque fois, un MNSD décapité et des membres aux visages froissés apparaissent à la télé, dissimulant mal leur gêne Que peuvent bien chercher Hadari et ses camarades dans des rencontres et des déclarations interminables ? Pourquoi pleurent-ils ainsi sur le sort de Mamadou Tandja et de Abouba Albadé sachant bien que ce sont deux hommes qui ont plongé le Niger dans cette situation chaotique.

Le MNSD doit s’en prendre à lui-même et cesser d’accuser les autres. Les barons de ce parti ont marqué de leurs empreintes indélébiles le tazarcé, cette monstruosité qui a failli couler le pays tout entier. Pour de nombreux analystes, ce n’est que justice que ces genslà répondent de leurs forfaitures. Dans les prochains jours, la justice va se prononcer sur le différend entre le MNSD de Hama Amadou et celui de Seini Oumarou. La justice va-t-elle confirmer ce qu’elle a déjà dit en première instance et qui était favorable au camp de Hama Amadou ? Tout porte à croire que les grands perdants ne peuvent être que ceux-là qui ont préféré le mensonge à la Vérité.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.