Votre panier est vide  Votre compte

Victoire des joueurs du Mena face aux Pharaons d'Egypte : tout simplement, formidable !

  • Par biacorp
  • Le Mar 19 Oct 2010
  • Commentaires (0)

Ecrit par Par BIACORP

 

La date du dimanche 10 octobre 2010 restera à jamais gravée dans la mémoire du public sportif nigérien. Et pour cause, notre onze national a inscrit en lettres d'or, son nom dans les prestigieuses annales de l'histoire du football africain. En effet, les poulains de Harouna Doulla ont réussi à faire tomber de leur piédestal, les Pharaons d'Egypte, dans un duel où beaucoup d'observateurs leurs promettaient pourtant une cinglante défaite.

 C'est un (1) but assassin, mais très propre, de Moussa Maazou Ouwo, dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps, qui a fait s'envoler les espoirs des grands joueurs Egyptiens tels que Wael Goma, Mohamed Aboutrika, Amr Zaki, Ahmed Hassan Hamed et autres Essam El Hadary et Mohamed Fathala. L'icône du football africain, que sont les Pharaons d'Egypte,  est tombé l'arme à la main.  Pendant cette fabuleuse rencontre, le Mena National a fait preuve de générosité dans l'effort, de solidarité dans le jeu, et  d'une impressionnante sérénité dans tous les compartiments du jeu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 La défense regroupée autour de Koffi et de Kader Amadou, avec sur les deux côtés les virevoltants latéraux que sont Moussa Djibrilla et Delis Ahrou, a été d'une efficacité hors paire. La présence de Boubacar Talatou, de Pelé, et de Alassan Issoufou Bonbon a constitué un véritable trait d'union entre la charnière défensive et la ligne d'attaque du Mena. Justement,  cette ligne d'attaque a été formidable. Composée de Issoufou Alassane Danté du FUS de Rabat, de Kamilou Daouda de Al Ittihad de Tripoli, et de Moussa Maazou Ouwo des Girondins de Bordeaux, la triplette d'attaque nigérienne a été fatale pour les Pharaons.

Malgré le gros travail défensif de Wael Goma et de Ahmed El Mehamady, Maazou Ouwo et ses partenaires ont su maintenir la pression sur le but de Essam El Hadary pendant les 90 minutes de jeu. Ne donnant aucun moment de répit au portier égyptien, ils ont failli à plusieurs reprises l'envoyer chercher le ballon au fond de ses filets. Et malgré la grande classe de Essam El Hadary, il a fini par craquer, donnant ainsi au Mena, l'occasion de célébrer sa première victoire à l'occasion de ces éliminatoires de la CAN de football 2012. (Voir les images des joueurs du Mena en page 12.)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×