Votre panier est vide  Votre compte

À la centrale de Fukushima, le temps presse pour éviter un désastre nucléaire

  • Par biacorp
  • Le Mer 16 Mars 2011
  • Commentaires (0)

Ecrit par Biacorp

   Les accidents se multiplient dans la centrale de Fukushima 1, où des brèches sont apparues dans l'enceinte d'un réacteur. À Tokyo, la radioactivité est dix fois supérieure à la normale, mais sans être dangereuse pour la santé, selon les autorités.

REUTERS - Voici, point par point, les faits marquants liés au très violent séisme et au tsunami corollaire qui ont dévasté vendredi 11 mars le nord-est du Japon. - L'une des deux explosions survenues mardi à la centrale de Fukushima-Daiichi a ouvert deux brèches dans l'enceinte du réacteur n°4, ce qui laisse le combustible usagé au contact de l'air extérieur, selon l'exploitant Tokyo Electric Power Co (Tepco). De l'eau pourrait être larguée par hélicoptère dans le bassin de rétention du combustible pour le refroidir. - L'autre explosion de mardi, survenue elle dans le réacteur n°2, a pu affecter l'intégrité de l'enceinte de confinement du réacteur, rapporte Yukiya Amano, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). - Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), les vents chassent les particules radioactives vers l'océan Pacifique. Il n'y a donc pas de danger immédiat pour les populations. - Un vent faiblement radioactif pourrait atteindre Tokyo dans les heures à venir, déclarait toutefois un peu plus tôt l'ambassade de France. - Les Tokyoïtes font des stocks de vivres et de produits de première nécessité. - Des mesures japonaises effectuées pendant six heures à la centrale font état d'une baisse de la radioactivité, rapporte l'AIEA. - La radioactivité est dix fois supérieure à la normale à Tokyo mais ne pose pas de problème santé, assure la municipalité. A Maebashi, 100 km au nord de Tokyo, la radioactivité est également dix fois supérieur à la normale, rapporte l'agence de presse Kyodo, qui cite la mairie. - La population vivant dans un rayon de 30 km autour de la centrale a pour consigne de ne pas sortir. - Tepco a évacué 750 employés de la centrale, où il ne reste qu'une cinquantaine de personnes. - Selon Kyodo, le Premier ministre Naoto Kan, furieux, reproche à la direction de Tepco d'avoir tardé a informer ses services de la dernière explosion et a invité la compagnie à ne pas évacuer son personnel présent sur le site. - Le bilan du séisme et du tsunami devrait excéder les 10.000 morts, selon la télévision publique NHK. - L'institut géologique américain (USGS) a relevé de 8,9 à 9 degrés la magnitude du séisme de vendredi. - Une réplique de six degrés de magnitude a été ressentie mardi soir dans l'Est, selon la NHK. Les autorités ont écarté l'hypothèse d'une nouveau tsunami. - Au total, 550.000 habitants des zones affectées par la catastrophe ont été évacués vers des centres d'hébergement provisoires. - Cinq millions de foyers sont concernés par les délestages prévus mardi pour faire face à la pénurie d'électricité. - Les navires américains dépêchés dans le secteur mouilleront sur la côte ouest de l'île de Honshu en raison des risques de la côte est, où se trouve la centrale, a fait savoir l'US Navy. Un nombre croissant de marins américains, souligne-t-elle, a été exposé à de faibles radiations. - A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei des valeurs vedettes s'est effondré de plus de 10% à la clôture mardi, qui s'ajoutent aux 6 % perdus lundi.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×