Votre panier est vide  Votre compte

Assainissement: Cheiffou Amadou indexé par l’inspection d’Etat au CESOC

  • Par biacorp
  • Le Lun 30 Août 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par Alpha (Le Courrier N° 119 DU 25 AOUT 2010)

 

 

 Cheiffou Amadou, où es-tu ? Le président du Rassemblement des Sociaux Démocrates (RSD Gaskiya) et ex président de l’ex CESOC (Conseil Economique Social et Culturel), Cheiffou Amadou a complètement disparu du champ visuel des Nigériens. Par ces temps d’assainissement, il est tout a fait normal que l’opinion se fasse sa petite idée sur l’absence du fondateur du parti des hommes du juste milieu de la scène politique. Le président du RSD Gaskiya se serait-il débrouillé ailleurs ? Autrement dit aurait-il pris le chemin de l’exil, histoire pour lui de se soustraire de l’assainissement. Pour ce qui est de sa présence ou non sur le sol nigérien, la réponse est claire : Cheiffou Amadou est absent du Niger depuis belle lurette. Quelques jours seulement après l’avènement du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie (CSRD), il s’est envolé hors du pays. Mais les inspecteurs d’Etat eux sont restés sur terre et conformément aux instructions du Chef de l’Etat, le Général de Corps d’Armée Djibo Salou et aux voeux de nombreux Nigériens, ils ont fouillé dans la gestion du CESOC à l’instar des autres institutions. L’inspection d’Etat diligentée au CESOC aurait mis en exergue une véritable délinquance économique. Avec des comptes parallèles dans des banques de la place notamment la Banque Régionale de Solidarité (BRS) et la Banque Sahélo saharienne pour l’Investissement et le Commerce (BSIC), Cheiffou Ama- dou, alors président du CESOC aurait fait de la bamboula avec plus d’un demi milliard (500 millions) de FCFA.

Ce pactole proviendrait de fonds extérieurs reçus par le CESOC. Interpellé par la Commission d’Abdoulkarim Mossi, Cheiffou Amadou aurait écrit aux autorités nigériennes pour leur notifier qu’il serait à Paris au chevet de son épouse malade. Toutefois pour certains analystes, Cheiffou Amadou aurait utilisé la même stratégie comme en 1992 après la transition démocratique, transition au cours de laquelle il a assumé les fonctions de Premier Ministre, Chef de Gouvernement. Après donc cette transition, il a franchi la frontière nigérienne par les airs pour Dakar afin d’échapper aux éventuels critiques, remarques ou interpellations. Aujourd’hui encore, l’on pense que c’est le même réflexe qui a guidé son départ du pays.
 
Cette fois aussi, il se serait envolé pour Dakar avant de se retrouver à Paris au chevet de son épouse malade. A quand le retour de Cheiffou Amadou au pays ? Normalement, on peut s’attendre à le revoir à la faveur des prochaines élections. D’ailleurs les militantes et militants du RSD Gaskiya commencent à s’impatienter de la longue, très longue absence de leur leader. Ceci pendant que les autres leaders et autres partis politiques sillonnent villes et villages peaufinant leurs armes en prélude aux prochaines consultations électorales.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.