Votre panier est vide  Votre compte

Crise à l’ANDP/Zaman Lahiya: Le Ministre de l’Intérieur cloue le bec à Amadou Bagnou

  • Par biacorp
  • Le Ven 09 Avr 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par Modi.M (Le Courrier N° 99 DU 08 AVRIL 2010)

C’en est fini pour Bagnou. Sa tentative pour récupérer l’Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya) a échoué ; du moins pour l’instant. Dans une correspondance datée du 6 avril 2010 et signée par le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Religieuses, Docteur Ousmane Cissé de couper l’herbe sous le pied de Bagnou : « … les instances habilitées à agir au nom de l’ANDP-Zaman Lahiya restent et demeurent celles d’avant la tenue du congrès litigieux et ce jusqu’à ce que le juge se prononce sur la régularité des travaux dudit congrès ou la tenue des nouvelles assises ». Il faut préciser que le Ministre de l’Intérieur s’adressait ainsi à Bagnou en réponse à sa lettre lui demandant de prendre acte de son « élection » à la présidence de l’ANDP Zaman-Lahiya. Dans sa réponse Docteur Cissé Ousmane d’argumenter : « En effet, suite à ces travaux deux (2) ailes sont nées au sein de votre structure politique. Une rejetant votre élection comme président du parti et l’autre favorable à votre désignation.

Compte tenu de cette division et des implications sur une éventuelle appréciation juridictionnelle, le Ministère de l’Intérieur ne peut se substituer au Juge pour se prononcer sur la régularité des travaux dudit congrès tenu le 16 janvier 2010 à Dosso ». Quelle est « la situation d’avant la tenue du congrès litigieux » ? C’est celle lais- sée par feu Moumouni Djermakoye Adamou, le Père Fondateur de l’ANDP Zaman Lahiya et dans laquelle on retrouve l’ancien Ministre Kindo Hamani au poste de Secrétaire Général du parti. C’est sur cette même situation que l’aile adverse à Amadou Bagnou a conclu le « congrès litigieux » de Dosso, à savoir une espèce d’intérim confiée au Secrétaire Général de l’ANDP/Zaman Lahiya, Kindo Hamani.

 
Cette sentence du Ministre de l’Intérieur intervient quelques jours après la déclaration du bureau communal ANDP Zaman Lahiya de Dosso en date du samedi 3 avril 2010 apportant son soutien à l’instance nationale du parti, celle opposée à Amadou Bagnou. Le bureau communal de Dosso n’est pas passé par quatre (4) chemins pour exprimer ce qu’il avait sur le coeur : « Le candidat primé à l’issue de cette notation éhontée était certes un pionnier de l’AND/ZL à Dosso, mais il est aussi parmi les fossoyeurs du parti. En effet, c’est un secret de polichinelle de dire que c’est lui qui accepta de détruire l’ANDP à Loga puis au Boboye au profit du MNSD, en contrepartie du poste de préfet de département ». La lettre du Ministre de l’Intérieur insinuant que Bagnou ne devrait plus parler ou agir au nom de l’ANDP/Zaman Lahiya jusqu’à décision contraire de justice précédée par la déclaration du bureau communal de Dosso perçue comme la structure mère de l’ANDP favorable à l’aile de Kindo Hamani, Ali Seini Gado et Amadou Nouhou sonnent un véritable revers pour le successeur autoproclamé de feu Moumouni Djermakoye Adamou.
 
Stoppé net dans sa campagne médiatique et sa propagande, on ne voit pas par comment Bagnou peut émerger sur la scène politique nationale. C’était une aventure et vraisemblablement elle a échoué et ne peut que le conduire dans la poubelle politique.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×