Votre panier est vide  Votre compte

DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE NATIONAL DU MOUVE MENT DEMOCRATIQUE NIGERIEN POUR UNE FEDERATION AFRICAINE – MODEN-FA LUMANA AFRICA

  • Par biacorp
  • Le Mar 25 Jan 2011
  • Commentaires (0)

Ecrit par BIACORP

 

 Le Bureau Politique National du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (MODEN FA LUMANA AFRICA) réuni en session extraordinaire ce samedi 22 janvier 2011, après analyse de la situation politique fait la déclaration suivante.
Le Bureau Politique tient tout d’abord à remercier ses militantes, militants et sympathisants pour leur mobilisation massive ayant parmi à notre Parti de se hisser dans le peloton de tête pour une première participation. 

Au moment où nous nous apprêtons en toute confiance à aborder les élections générales, vous venez d’apprendre par la presse le rebondissement des affaires politico-judiciaires autour de notre président Monsieur Hama Amadou.
Il vous souviendra qu’après la fameuse affaire d’incendie volontaire, notre Président fut poursuivi, inculpé et embastillé à la prison de haute sécurité de Koutoukalé pour un soit-disant  détournement de fonds d’aide à la presse de 39 millions F. CFA.Peu après, les nigériens se rendirent tous à l’évidence que l’objectif visé à travers ce harcèlement politico-juridique et souvent physique n’est rien d’autre que l’élimination de notre président de la scène politique nationale,
La Haute Cour de justice lui accorda une liberté provisoire en avril 2009 et aussitôt un dossier d’enrichissement illicite et de blanchiment d’argent lui fut collé sur le dos ; dossier qui finît logiquement par le prononcé d’un non lieu.

Sa mise à l’écart n’avait que pour seul but de favoriser la mise en œuvre d’un programme de remise en cause des fondements de la République et le démantèlement des institutions, ayant eu pour conséquence l’instabilité politique et sociale dont les effets collatéraux sont connus de tous,
Et voilà qu’à la veille des élections présidentielles, et au sortir des élections locales dont les résultats démontrent clairement que le MODEN-FA Lumana Africa se place dans le peloton de tête des partis politiques, la machine de la liquidation de monsieur Hama Amadou est remise en marche par la réactivation de ces dossiers devant les juridictions.

Il nous est légitimement permis de penser très fortement que cette coïncidence n’est pas fortuite: mais que de nouveau des hommes politiques tapis dans les cabinets de République tentent par des moyens déloyaux de fausser le jeu démocratique.
Au regard de tout ce qui précède, le Bureau politique du MODEN-FA Lumana Africa constate avec amertume que notre candidat gêne encore, et continue à subir des harcèlements injustes à un moment où la campagne politique bat son plein.
En tout état de cause, le Bureau politique du MODEN-FA Lumana Africa

1.    déplore que le dossier fonds de presse, dont tous les Nigériens savent les motivations et les visées politiciennes, est exhumé à l’approche des élections pour tenter de déstabiliser la campagne électorale de son candidat.
2.    Dénonce le caractère inopportun de résurrection de l’affaire, que la Haute Cour de Justice devrait normalement  connaître conformément à l’esprit du législateur.
3.    Prétend que l’initiative procède d’une intention politique malveillante
4.    Appelle les autorités de la transition à mettre tous les candidats aux élections présidentielles dans les  mêmes conditions de droit.   
5.    Lance un appel aux institutions de la République afin qu’elles ne permettent pas à certains hommes politiques de les utiliser à des fins partisanes.
6.    exhorte ses militantes, militants et sympathisants à la sérénité et à la vigilance, afin de ne point se laisser distraire par les rumeurs alarmistes distillées à dessein.
7.    demande aux militantes, militants et sympathisants de rester mobilisés jusqu’à la victoire finale.  
8.    Réitère son soutien total et sa solidarité sans faille  à son Président Son Excellence Hama AMADOU ;

Vive le MODEN-FA Lumana Africa

Vive la Démocratie

Vive le Niger     

Fait à Niamey le 22/01/2011

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.