Votre panier est vide  Votre compte

Sanoussi Jackou

A Ceux Qui l'accuse pas de vouloir coute que coute recomposer la classe politique...

Par le Soleil

jackouaccuse.jpgNous témoignons fermement. Avant, il n'y a pas si longtemps d'ailleurs, lorsqu'il était aux côtés de ses amis de départ (ceux qui étaient de la création du CDS Rahama), le groupe de Jackou (son groupe politique s'entend) ne craignait personne et pouvait tenir tête à quiconque.

Le CDS Rahama n'a pas pour habitude d'être à la remorque d'un autre. Il jouait pour ainsi dire les premiers rôles et était tout simplement craint. Il est dommage que la zizanie, les problèmes de personnes et aussi la forte personnalisation du parti au profit du seul Mahamane Ousmane, que tous ses péchés, soient à l'origine de l'affaiblissement progressif de la véritable force politique qu'était CDS. Si aujourd'hui le parti vert n'est que l'ombre de lui-même, il faut en chercher les raisons dans la maison.

En initiant la dernière rencontre des anciens du CDS Rahama, Jackou avait-il d'autres ambitions que de regrouper d'anciens camarades aujourd'hui éparpillés et qui ne tirent aucun profit de la politique qui a cours ? Jeune étudiant à l'époque nous avions suivi avec beaucoup d'intérêt la marche victorieuse du parti. Et la chance nos sourira puisque très tôt, notre camarade Mahamane Ousmane connaîtra le privilège d'être élu premier président démocratiquement élu du Niger.

Nous avions réussi cet exploit pendant que certains n'y avaient jamais pensé. Si tant est que l'avenir appartient à ceux qui s'organisent, qui font des bonnes projections, qui osent disons-le, le soleil soutiendra Jackou et tous les autres qui s'inscrivent dans cette dynamique. Nous disons oui à Jackou, oui à son initiative et nous nous engageons personnellement à l'y accompagner, sachant que le chemin sera parsemé d'embûches.