Votre panier est vide  Votre compte

LA LUTTE SE POURSUIT AU NIVEAU DES DIPLOMES DE L’ENAM

  • Par biacorp
  • Le Dim 12 Déc 2010
  • Commentaires (0)

Ecrit par BIACORP

douanes Ce Dimanche 12 Décembre 2010, s’est réuni le bureau en compagnie de leurs camarades diplômés en douanes  sans emploi pour leur faire le compte rendu de la réunion avec le Staff ministériel des Finances.

Les membres du bureau, ont tenu à expliquer clairement à leurs camarades ce qui s’est concrètement passé au cours de cette réunion.

Réunion qui, malheureusement le Ministre et le SG des Finances n’ont pu assister mais ont délégué des personnes qui seront tenu de faire part au ministre toutes les propositions de ces diplômés désespérés.

Réunion au cours de laquelle, le DRH de l’Administration des Douanes affirmait qu’ils (la douane) étaient prêts à les recevoir si leur requête arrivait à avoir suite.

Et compte tenu des résultats des luttes précédentes, ils se sont juré de ne pas baisser les bras jusqu’à ce que leur requête ait été satisfaite.

Ainsi comme nous l’avons souligné dans l’article précédent, le bureau des diplômés en douanes sans emploi ont adressé une lettre au Ministre des finances, laquelle liasse contenant le nombre exact des diplômés sans emploi (qui est de moins de 200 diplômés) mais aussi le nombre total des agents des douanes que compte le Niger.

Et si l’on décide de faire une comparaison territoriale, l’on remarquera qu’un agent des douanes est supposé s’occuper d’une étendue de 1500km². Et si l’on approfondi la comparaison au niveau régional, l’on sera très étonné et même déçu de constater que l’effectif total des agent des douanes que compte ce pays n’atteint en fait même pas l’effectif que compte la Capitale du Burkina-Faso.

Il serait vraiment un grand désastre que le Gouvernement de transition actuel néglige cette affaire. Le Général des Corps d’Armée, le Chef de l’Etat Salou Djibo est tenu de régler au plutôt la situation dans laquelle se trouvent les diplômés qui, jusque là aucun des Gouvernements qui se sont succédés depuis la Conférence Nationale 1990-1991 n’ont prêtés oreilles hormis en 1993 où sont recrutés tous les diplômés.

ENFIN, l’on espère après que cette situation ait été résolue, les prochaines générations n’auront pas à vivre cette même aventure.

LETTRE DSE

LETTRE DSE

LETTRE DSE

 


CI-DESSUS, la lettre adressée au Ministre de l'Economie et des Finances.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×