Votre panier est vide  Votre compte

Niger: A quel prix l'uranium sera-t-il relevé?

  • Par biacorp
  • Le Ven 22 Juil 2011
  • Commentaires (0)

Écrit par 20Minutes.fr

 

Le Niger souhaite obtenir un meilleur prix sur ses exportations d'uranium, dont il est un important fournisseur du secteur nucléaire français, a déclaré samedi le président Mahamadou Issoufou à la télévision publique du pays.

Élu à la tête du Niger en mars, Issoufou a déclaré que le pays était résolu à tirer le meilleur profit de ses ressources naturelles. «Je suis absolument déterminé à faire en sorte que les ressources de notre sous-sol contribuent au développement économique et social du Niger», a-t-il dit dans son discours, qui marquait le centième jour de son mandat.

Deuxième producteur mondial

Le tiers des revenus à l'exportation du Niger provient de l'uranium. Le français Areva contrôle l'extraction de ce métal dans deux mines situées près de la ville d'Arlit, dans le nord du pays. La production atteint environ 3.000 tonnes par an.

Le Niger est en passe de disputer au Canada la place de deuxième producteur mondial après le Kazakhstan une fois que la mine d'Imouraren, d'une capacité estimée à 5.000 tonnes par an, aura été lancée, à l'horizon 2013-2014.

Mahamadou Issoufou, ingénieur de formation et ancien cadre d'Areva au Niger, a déclaré que le prix de 40.000 francs CFA (60 euros) par kilogramme, négocié par l'ancien gouvernement pour les années 2008 et 2009, était inférieur au prix spot de l'uranium sur les marchés à l'époque. Il n'a pas précisé quel tarif il souhaitait voir appliquer.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×