Votre panier est vide  Votre compte

Seini Oumarou: Incompétent pour être le leader de l’opposition nigérienne ?

  • Par biacorp
  • Le Dim 03 Juil 2011
  • Commentaires (0)

Par le courrier

Seyni Omar   Est-ce que El hadji Seini Oumarou est compétent pour diriger l’opposition nigérienne ? C’est la question qu’on peut légitimement se poser quand on connaît les conditions de la présence de Seini Oumarou à la tête du MNSD Nassara. Et la question mérite sérieusement qu’on s’y penche.

Le 21 février 2009, après avoir enlevé, déporté et embastillé Hama Amadou, le président légitime du MNSD, Tandja Mamadou fit organiser un congrès du parti à Zinder. C’était dans le but de placer à la tête de ce parti des hommes à sa botte et faire du MNSD, non pas un instrument de développement (c’est la vocation de tout parti) mais un instrument au service de son projet funeste : la continuité illégale. Ce projet, Hama l’a combattu et il a été emprisonné pour ça.

Les Nigériens se rappellent encore de la façon rocambolesque des plus grotesques dont le congrès de Zinder s’est déroulé. De mémoire d’homme, un parti n’a jamais organisé une instance avec autant d’absence de sérieux. Le seul fondement de ce congrès étant la seule volonté de Tandja d’instrumentaliser le MNSD et il a été servi avec Seini et Albadé à la tête du parti. Voilà le premier grain de sable dans la machine de Seini Oumarou. En janvier 2011, à la veille des élections générales, le MNSD organise un congrès à Tillabéry en vue d’élire le président du parti et en même temps désigner le candidat aux élections présidentielles.

Là également rebelote. Seini Oumarou a été reconduit à la tête du parti, lui, déjà mal élu à Zinder, d’une manière pour le moins cavalière au point où les militants du parti, lassés sûrement des manières grossières des tazartchistes portent l’affaire devant les tribunaux. Verdict : Seini a été désigné d’une façon nonconforme aux textes. C’est le deuxième grain de sable dans la machine de Seini Oumarou. Qu’est-ce à dire, à l’instant présent ? La présence de Seini Oumarou à la tête du MNSD, due au plus grand des hasards, n’a pas une base légale. Alors, comment quelqu’un qui n’est pas président d’un parti peut-il être leader de l’opposition nigérienne ?

A l’heure actuelle, Seini Oumarou est présent à la tête du MNSD, mais pas président de ce parti. Ce qui reste à l’opposer, c’est de se chercher un leader plus crédible et plus représentatif, parce que désigné convenablement par son parti. L’opposition est désormais une institution de la République, pas n’importe quoi.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×