Votre panier est vide  Votre compte

UNE NOUVELLE ALLIANCE EN GESTATION

  • Par biacorp
  • Le Lun 06 Sept 2010
  • Commentaires (0)

Écrit par Le Miroir du 30 Août 2010

Peut on s’acheminer dans les prochains jours à l’effondrement de la CFDR, La question est ambiante dans les états majors de certains partis politiques. Selon des indiscrétions proches de ces partis, des conciliabules seraient en cours dans la perspective d’une nouvelle alliance pour les futures élections présidentielles, même si pour le moment la sérénité n’est pas perturbée au sein des différentes alliances actuelles. Les principaux acteurs de cette tentative seraient issus des partis CSD RAHAMA, MNSD NASSARA, UDR TABBAT, et l’ANDP ZAMAN LAHIYA. Selon les observateurs de la vie politique nigérienne l’utilité d’une telle alliance pour le MNSD NASSARA procède d’une part de la nécessité de voir s’effondrer la CFDR et particulièrement barrer la route à leurs anciens camarades de LUMANA de revenir dans les affaires et d’autre part parvenir au pouvoir grâce à ses anciens alliés de l’ADFR comme le CDS ou l’ANDP, le cas échéant s’aligner autour du CDS même au cas de la non validation de la candidature de SEYNI OMAR s’aggriper autour d’une candidature unique et cela pouvant permettre au parti d’avoir la Primature ou l’Assemblée Nationale l’évitant de facto d’aller en opposition. 

S’il y a le grand gagnant de cette alliance c’est sans doute le CDS qui dans cette perspective l’éventualité d’investir son Président MAHAMAN OUSMAN comme candidat unique de ce front n’est pas à exclure si une fois la candidature de SEYNI OMAR a été invalidée. De toutes les façons, même dans le cas échéant, ce parti pourrait très vite retrouver sa position de faiseur de Roi. La seule entrave pour ce parti pourrait venir de l’UDR Tabbat qui aurait du mal à sacrifier son candidat très ambitieux pour le fauteuil présidentiel après sa longue déperdition politique.
 
Un autre parti dont cette alliance pourrait faire son affaire, c’est l’ANDP du Colonel Moussa Moumouni Djermakoye soupçonné par ces camarades d’être proche du milieu Tazartché, qui a la faveur de cette alliance pourrait avoir à défaut d’une Assemblée nationale une part de gâteau plus importante que celle de la CFDR… Pour certains militants de l’UDR un tel regroupement pourrait offrir à leur leader une place confortable. Reste dans cette alliance à déterminer la place et le sort des conglomérats des autres partis de l’ancien AFDR qui à l’inverse ils occuperaient une place marginale. Quitte à savoir si un tel schéma arrive à se dessiner la réponse que la CFDR pourra donner à ses amis qui l’ont claqué la porte.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.