Votre panier est vide  Votre compte

APRES LE COUP D’ETAT DU 18 FEVRIER AU NIGER: L’EX-MINISTRE DE LA COMMUNICATION DE LA REFONDATION ARRETE

  • Par biacorp
  • Le Mer 17 Mars 2010
  • Commentaires (0)
APRES LE COUP D’ETAT DU 18 FEVRIER AU NIGER: L’EX-MINISTRE DE LA COMMUNICATION DE LA REFONDATION ARRETE Écrit par I.A. Le jeune ministre de la communication de la refondation de la République du Niger, Moctar Kassoum a été arrêté dans la nuit du lundi à mardi 16 mars 2010. En effet, depuis l’intervention des militaires sur la scène politique, interrompant de fait leur lancée de destruction de la démocratie, le ministre Kassoum a sorti deux communiqués de presse pour demander la libération du Président déchu Mamadou Tandja. Il est actuellement détenu à la police judiciaire de Niamey pour, officiellement, «troubles à l’ordre public» suite à une déclaration qu’il a rendu publique courant semaine dernière. Selon certaines sources, au moment du coup d’Etat, tous les ministres auraient signé un papier selon lequel ils vont tous garder le silence et qu’ils ne feront rien qui va à l’encontre de la réconciliation des nigériens après le coup d’Etat et qui va entraver les actions de la junte putschiste. Pour l’instant, nul ne sait le sort qui lui sera réservé. Les prochains jours nous édifierons !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×